La semaine dernière, le gouvernement espagnol a voté un pré – projet de loi prévoyant désormais l'interdiction de l'accès à l'avortement pour les femmes espagnoles, exception faite pour les femmes violées, et pour celles qui seraient en danger dans le cas d'une grossesse.

Partout aujourd'hui, en Europe, les droits des femmes sont en danger.

Il y a une quinzaine de jour, le Parlement Européen, sous lobby des forces de droite et d'extrême droite européennes, qui sont pour la France, le Front National, l'UMP, les mouvements de la « manif pour tous » et du « printemps français » ont fait capoter le vote du rapport Estrela.

Ce rapport était l'occasion d'une véritable avancée pour toutes les européennes en matière d'accès à la contraception, d'éducation à la sexualité et d'accès à l'avortement sécurisé.

Ce rapport demandait à la Commission Européenne de prendre en compte ces droits fondamentaux dans tous projets de loi liés à la santé en matière de droits reproductifs.

Ce rapport à l'origine faisait 34 pages, seules 3 lignes ont été adoptées, permettant à chacun des états membres de légiférer comme bon lui semble dans ce domaine.

Désormais, l'Espagne prend ce chemin, même si la loi anti – IVG n'a pas été encore discutée à l'assemblée législative espagnole, il y a peu d'espoir qu'elle ne passe pas, le gouvernement détenant la majorité parlementaire.

C'est un véritable séisme pour toutes les Européennes, pour toutes les féministes et pour toutes les femmes du monde qui voyaient en l'Europe un continent progressiste pour les droits des femmes.

copy-logo-e1364250173681

Les fissures qui apparaissent vont tracer leurs chemins dans le monde entier, donnant des arguments à tous les réactionnaires de la planète pour continuer à refuser le droit aux femmes de disposer de leur corps.

Car dans tout cela, la stratégie patriarcale est de maintenir ou de renvoyer les femmes à ce qu'elles doivent être : des génitrices, sans se soucier qu'elles désirent ou non des enfants. Car qui y a t – il – de mieux pour maintenir des femmes au foyer que de multiplier leur progéniture ?

De tout temps les femmes ont avorté. L'avortement clandestin va donc réapparaître en Espagne, pour celles qui n'auront pas les moyens d'aller avorter à l'étranger, peu de solutions resteront, les aiguilles à tricoter, les cintres …

A nouveau des femmes vont mourir parce qu'elles feront le choix de ne pas vouloir d'enfant.

Les Espagnoles ont accès à la contraception, mais il est nécessaire de rappeler qu'aucune d'entre elles n'est fiable à 100% et qu'il existe donc toujours un risque de grossesse non désirée.

En France, comme ailleurs, et l'Espagne vient de nous le démontrer, rien n'est acquis et le contexte économique et politique favorise de battre en brèche nos droits fondamentaux à nous les femmes.

La crise économique, comme toujours, favorise la montée des forces sombres dans tous les pays d'Europe et notre pays n'y échappe pas.

Déjà le Front National s'empare de ce sujet, et Marion Maréchal Le Pen est pour le dé remboursement de l'IVG allant dans le sens du programme de sa candidate à la Présidentielle.

C'est d'ailleurs la première fois, depuis le vote de la loi Veil que ce droit est débattu lors d'une campagne politique.

Des associations comme Civitas, Alliance Vita, la marche pour la Vie, s'organisent. Elles demandent l'abrogation pure et simple de la loi autorisant l'IVG en France et la création d'un statut particulier pour l'embryon.

Alors parce que le futur n'est pas immuable, que nous pouvons le changer en nous responsabilisant, Il nous faut, toutes, individuellement, femmes, féministes, nous mobiliser ensemble.

Il y a 40 ans, nos mères, nos grands – mères se sont battu pour acquérir ces droits, c'est à nous désormais de prendre la relève, de nous lever pour dire que notre corps nous appartient et que personne, ni état, ni religion n'a le droit de nous dire, à nous les femmes, ce que nous devons être ou ce que nous devons faire.

Nous sommes responsables de la société dans laquelle nous vivons, il est temps d'en prendre conscience et de s'engager.

 

Karine -  OLF63

 

Evénément facebook de la anifestation du 19 javier 2014 à Clermont-Ferrand : Rassemblement en soutien des femmes espagnoles et pour défendre notre Droit à l'IVG

Pétition pour le droit international à l'avortement libre et sûr : lien