completo_fr

 

Réunion publique : échanges et débats sur l'intersectionnalité des luttes féministes, organisée par les associations Femmes et Hommes d'Avenir et Osez le Féminisme 63 à l'occasion de la marche mondiale des femmes. 

Danielle Auroi nous parlera des propositions de loi sur le devoir de vigilance sur les multinationales dont elle est instigatrice.vendredi 24 avril de 18h à 19h30 au centre associatif Jean Richepin, à Clermont Ferrand.

événement facebook  

 


Et aussi :


- 14h30 : PROJECTION-DEBAT du documentaire « Les damnées du low cost » dans les locaux de l'association Femmes et Hommes d'avenir (18 rue du Torpilleur-Sirocco) https://www.facebook.com/events/799892406761847/ - documentaire sur le drame du Rana Plazza.


- à 19h30 : suite à l'agression d'une femme à Clermont pour sa tenue jugée "trop courte" Osez le Féminisme 63 rejoindra le collectif de femmes, citoyennes et militantes pour une marche non mixte  https://www.facebook.com/profile.php?id=814540935294409&fref=ts

RDV à 19h30 à l'arrêt de tram CHRU à Clemront-Ferrand 

 

harcelmt rue

 

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Vendredi 24 avril 2015 : MARCHE MONDIALE DES FEMMES

Tous les 5 ans depuis l’année 2000, les féministes du monde entier unissent leurs forces pour marcher ensemble pour dénoncer la pauvreté et les violences faites aux femmes.

La Marche Mondiale des Femmes veut rompre avec le patriarcat, le capitalisme et le racisme, les trois systèmes d’oppression qui contrôlent nos vies dans le monde entier. Dans le système d’oppression patriarcale qui est le nôtre, les femmes sont les premières touchées et de plus en plus précarisées.

Nous, Femmes et Féministes qui vivons en France :

• Nous dénonçons la casse organisée du service public qui rend l’accès aux soins de plus en plus difficile – fermeture des centres d’IVG, des maternités, voire des hôpitaux… – particulièrement pour les femmes des régions rurales, des quartiers pauvres, les femmes migrantes et les femmes sans papiers ;

• Nous dénonçons le système prostitueur qui organise l’exploitation de la traite et la marchandisation du corps des femmes ;

• Nous dénonçons la montée des idéologies réactionnaires et conservatrices, et les mouvements d’extrême-droite, xénophobes, islamophobes et antisémites, racistes, lesbophobes et sexistes ;

• Nous réaffirmons notre attachement aux principes de la laïcité, seule capable de garantir le respect des droits et des libertés des femmes. Nous revendiquons l’autonomie totale sur nos vies ;

• Nous dénonçons les États et les multinationales qui pillent les ressources naturelles, alimentent les conflits armés – provoquant viols, violences et prostitution – empêchent la souveraineté des peuples sur leurs territoires et perpétuent un système colonialiste en multipliant les interventions militaires Nous, femmes qui vivons en France, soutenons toutes les initiatives et les dispositifs qui luttent pour l’émancipation des femmes, pour la Paix, la Justice, l’Égalité, la Liberté et la Solidarité entre les femmes et entre les peuples.

Plus que jamais nous sommes déterminées à faire entendre notre certitude qu’un autre monde est possible ! Agissons ensemble pour construire des alternatives, RESISTONS !

En partenariat avec l’association Femmes et Hommes d’Avenir, Osez le Féminisme 63 vous invite à participer aux 24 heures de solidarité Internationale pour commémorer et rappeler la catastrophe du Rana Plaza. Le 24/04/2013 effondrement d'un bâtiment de l'industrie textile insalubre, au Bangladesh qui a causé la mort de plus de 1500 ouvrières et ouvriers et plus de 350 disparu-e-s dont une grande majorité de femmes.

Rdv – VENDREDI 24 AVRIL 2015 :

- 14h30 : PROJECTION-DEBAT du documentaire « Les damnées du low cost » dans les locaux de l'association Femmes et Hommes d'avenir (18 rue du Torpilleur-Sirocco)

- 18h / 19h : réunion publique au centre Richepin à Clermont-Ferrand : échanges et débats sur l'intersectionnalité des luttes féministes

- à 19h30 : A la suite de cette réunion, Osez le Féminisme 63 rejoindra le collectif de femmes, citoyennes et militantes pour une MARCHE NON MIXTE – Arrêt du tram CHU

Suite à l’agression d’une jeune Clermontoise giflée dans la rue parce que « sa jupe était trop courte », un collectif de Femmes s’empare de l’espace public pour dénoncer le harcèlement de rue et les violences faites aux femmes.

Contacts : osezlefeminisme63@gmail.com / olf63.canalblog.com

page et goupe fb : osez le féminisme 63