communiqué de presse national du 11 février 2016

Famille, enfance et droits des femmes : le nouveau triptyque rétrograde du gouvernement

L’Élysée vient de publier la nouvelle composition du gouvernement. S’il est une courbe qui ne progresse plus, c’est celle de la volonté politique en matière d’égalité femmes-hommes.

Où sont les droits des femmes ? Relégués avec la famille et l’enfance. Situation inédite depuis Nadine Morano, alors ministre de la Famille et des Solidarités. François Hollande et Manuel Valls, à travers cette nouvelle composition, affichent tout leur mépris à l’encontre des droits des femmes, subalternes à la question de la famille et des enfants.

Nous rappelons encore et toujours que les droits des femmes sont une question transversale à toutes les questions politiques, et pas que à la famille. Qui plus est, il n’y a plus de secrétaire d’état dédiée à la question ni de femmes ministres avec un portefeuille régalien. Marche arrière toutes !

Le message est clair. Il n’y a plus de volonté politique sur la question des droits des femmes. Osez le féminisme ! est scandalisée par ce remaniement, qui se fait sur le dos des femmes et de leurs droits. Dont acte.