jacqueline-sauvage-sa-demande-de-liberation-conditionnelle-est-rejetee

 

mise à jour

ANNULATION DES MANIFS EN SOUTIEN A JACQUELINE SAUVAGE :
"Cher.e.s ami.e.s,
Jacqueline Sauvage a décidé de repartir au combat et de faire appel de sa décision de maintien en détention. Lors du rendu du tribunal d'application des peines en première instance, la surmediatisation de l'affaire a été reprochée à Jacqueline Sauvage. Nous voulons que l'appel se passe le mieux possible et dans des circonstances favorables à sa libération. Aussi en concertation avec sa famille et ses avocates nous avons décidé d'annuler le rassemblement du 10 septembre. Nous avons décidé aussi d'être dans une attente silencieuse en coupant court avec tous les médias. Nous voulons que toutes les chances soient du coté de Jacqueline Sauvage. Nous continuerons à la soutenir et vous pourrez faire de même en continuant à signer et à faire signer la pétition, en lui écrivant le plus régulièrement possible et en lui envoyant pour ceux qui le souhaitent et qui le peuvent, un mandat.
Merci à vous tou.te.s de votre mobilisation, continuons à la soutenir jusqu'à la décision de l'appel qui devrait avoir au lieu au mois de novembre. Nous n' abandonnons pas, nous faisons juste le meilleur choix dans l'intérêt de Jacqueline Sauvage.
Véronique Guegano, Karine Plassard, Eva Darlan, Carole Arribat"

 

 

----------------------------------------------------------------------

 

Vous étiez plus de 435.000 personnes à demander la grâce de Jacqueline Sauvage en ce début d'année Le Président Hollande avait accordé une grâce partielle; Mais le tribunal d'application des peines a rejeté la demande de libération conditionnelle cette semaine!

De nouvelles actions sont en cours d'organisation dans toute la France. En attendant nous vous demandons de signer la pétition : https://www.change.org/p/francois-hollande-lib%C3%A9ration-imm%C3%A9diate-de-jacqueline-sauvage

diffusez cette pétition autour de vous!

" Nous venons d'apprendre avec effroi et colère que le tribunal d'application des peines a rejeté la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, allant à l'encontre de l'avis de la Procureure et des experts. Mais aussi et surtout en allant à l'encontre de la décision présidentielle d'accorder une grâce partielle à Jacqueline Sauvage.

Le Président de la République avait voulu ainsi montrer que la condamnation par deux fois de Madame Sauvage a 10 ans de prison ferme assortie d'une peine de sûreté de 5 ans n'avait pas pris en compte un contexte humain au regard de ce qu'avait vécue cette femme, qui rappelons-le, a été victime pendant 47 ans de violences, coups, humiliations par son bourreau.

(...)

Ensemble nous avions gagné une première fois, recommençons, pour Jacqueline, pour sa famille et pour toutes les femmes victimes de violences !

Pour qu'enfin on reconnaisse dans ce pays, que les violences conjugales sont un crime et qu'elles doivent être considérées comme telles !

Pour mettre fin à l'impunité des auteurs !"

 

Plus d'infos avec cet article sur Mediacoop : http://www.mediacoop.fr/rubrique/enquetes/jacqueline-sauvage-une-vie-de-violences

Il suffit de se pencher sur les chiffres : En un an, 38972 appels au 3919, la plateforme dédiée aux femmes violentées. 134 femmes décédées en 2014 sous les coups, 210 000 femmes violentées chaque année en France. Des chiffres assez effarants pour qu’on s’interroge sur les dysfonctionnements de notre société en matière de prévention, protection et inégalités des sexes. Nous avons choisi de revenir avec Karine PLassard, sur l’affaire Jacqueline sauvage qui rend compte dramatiquement de l'issue fatale que peut engendrer la violence conjugale...Karine est à l’initiative de la pétition pour la grâce de cette femme battue qui a tué son mari en septembre 2012 de trois coups de carabine. Décryptage.